> Bluebird de Tristan KOËGEL - Lunatia

Bluebird de Tristan KOËGEL

samedi 12 août 2017


Minnie est à l'harmonica, son père à la guitare. Tous deux débarquent dans une plantation. Ils n'auraient pas du. Ils seront soumis au cruel maître des lieux.

Ce dernier à un fils, Erwan.
Minnie et Erwan seront amoureux. 
Une histoire riche en rebondissements, prenantes écrites avec plume riche.


Prix : 14.20 € (format poche)

Maison d’édition : Didier Jeunesse

Nombre de pages : 320 pages

Synopsis : L'extraordinaire destin de « Minnie Bluebird » devenue chanteuse de blues dans les états-unis des années 40.

Elwyn est fils d’immigrés irlandais, Minnie, fille d’un chanteur itinérant noir. Ils se rencontrent dans une plantation, et tombent amoureux. Ils ont 13 ans, et ne savent pas que leur vie est sur le point de basculer. Quelques jours plus tard, en effet, Minnie assiste au passage à tabac de son père par des hommes du Ku Klux Klan. Effondrée, elle saute dans le premier train, en partance pour Chicago.



Une citation du livre : "On refusait de voir les choses en noir et blanc comme c'était le cas dans les petites villes et les villages coupés en deux qu'on traversait, avec des magasins pour les Noirs et d'autres pour les Blancs, pareil pour les trottoirs, pareil pour les toilettes. Nous, on voyait les choses en bleu, et voir la vie en bleu, c'est la voir telle qu'elle est, toute entière."



Mon avis perso' :  Dès le début de l'histoire, l'auteur mène une ambiance peu commune. En effet, le récit est rythmé par le son blues. Minnie a un harmonica, son père, une guitare, ils se baladent dans le Sud de l'Amérique, en période de ségrégation.

Un jour ils arrivent dans une plantation, rempli de personnes joyeuses, accueillantes et gentilles, malheureusement, le chef est cruel et raciste. Il a fils Erwan qui tombe amoureux de Minnie. Malheureusement, cette histoire d'amour passe au second plan (c'est le seul bémol).

Les personnages sont riches en couleur. Il y a différent points de vue qui participent à la compréhension des personnages vis à vis du lecteur. 
La plume est extraordinaire, elle et riche et fluide. La musique est omniprésente dans le roman et j'adore ça. J'ai détesté le traitement que les noirs ont subis, c'est une horreur ! Il y a quelques fois des touches d'humour pour alléger l'histoire. C'est une belle manière de parler d'un sujet sensible.


Un coup de foudre autant pour le récit que pour la plume de l'auteur, j'ai ADORE de A à Z. La musique est omniprésente, on ressent une réelle passion pour le blues durant tout le roman.
♥♥♥♥♥
~ Lunatia ~

Message:

Me laisser un message ♥ :